ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 07:51

En poste depuis 4 mois à peine, je découvre un rôle passionnant comme rapporteur de la commission des finances. Outre la technicité de la chose liée à la complexité du budget, la diversité des sujets et l'extrême créativité de la fiscalité, ce sont plus les questions "d'arbitrages" qui se focalisent sur mes services et moi même.

 

Député "normal" issu de ma circonscription ouvrière, je découvre avec surprise, le poids des lobbies, la multiplicité des lieux de décision, le rôle de la presse, le jeu complexes des Ministres et de leurs cabinets, les relations entre le Parlement, les ministères, Matignon et l'Elysée.

 

Pourtant rôdé par 30 ans de vie politique, ayant exercé des fonctions variées, tantôt majoritaire et tantôt opposant, tantôt membre voire chef d'exécutifs et tantôt simple membre d'assemblées locales régionales ou nationales, je pensais connaître les vertus comme les travers de notre organisation démocratique censée empêcher tant le dangeureux exercice solitaire du pouvoir que l'immobilisme engendré par trop de "réunionnite" et de démocratie foisonnante.

 

Ce que je vis avec passion et bonheur depuis début juillet ne cesse de m'étonner. Le temps me manque pour en décrire les rouages par le menu. Un livre entier n'y suffirait sans doute pas.

 

A ce stade, la nécessité de revenir à plus de simplicité s'impose à notre fonctionnement démocratique et républicain. Il en va de même du besoin de laisser au travail législatif le temps nécessaire à la décision sereine. Si la transparence des débats et le partage instantanné de l'information sont des formidables avancées démocratiques, le comportement des élus dérive en conséquence de plus en plus dans la posture communicative, tant il devient important de plus gérer la forme que le fond !

 

La différence d'appréciation, même au sein d'un même mouvement ou d'une même majorité n'est pas une faiblesse, tant qu'elle ne porte pas sur des valeurs fondamentales ou qu'elle n'est pas quotidienne. C'est au contraire une marque de respect de la conviction individuelle, périodiquement soumise à la validation du suffrage universel pour devenir la règle collective.

 

C'est tout le sens de mes prises de position qui font débat ces derniers jours. Elles s'enracinent dans des convictions que les deux tiers des électeurs d'une circonscription de Lorraine ont soutenues.

Partager cet article

Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

LAMBERT 20/10/2012


Il ne vous reste plus qu'à vous forner en économie et vous serz opérationnel. Vous pourrez alors conseiller ceux qui dirigent le pays avant d'aller à la catastrophe, il serait temps d'écouter des
gens comme les professeurs Généreux et Sapir. R?Phelps, prix Nobel d'économie, affirme que la France perdait un point de  croissance à cause de son déficit de culture économique. La Belgique
a gagné 2 points de croissance grace aux français qui ont rejoint Bruxelles. La crise n'est pas encore là, qui vivra, verra.

LAMBERT 20/10/2012


Voir le deni français, un éclairage salutaire


http://www.xerficanal.com/

G.PORCHER 22/10/2012


Pour construire un budget 2013 juste et visionnaire, pq ne pas ENFIN essayer de s'attaquer à cette aberration fiscale qu'est la moindre taxation du gazole / à l'essence???


Histoire de sortir progressivement la France du tout gazole!


http://www.green-e-motion.fr/blog/les-vehicules-particuliers/trois-propositions-pour-sortir-la-france-du-tout-gazole.html


Dans une démocratie saine et moderne, c l'honneur du politique que de faire la loi. Pas celui des lobbys et leur vision court-termiste du vivre ensemble (quand ils en ont une).

G.PORCHER 22/10/2012


avec le lien url actif, C mieux :


http://www.green-e-motion.fr/blog/les-vehicules-particuliers/trois-propositions-pour-sortir-la-france-du-tout-gazole.html


même le monde de l'automobile commence à s'en inquiéter, C dire s'il devient urgent d'AGIR!!


http://www.automobile-propre.com/2012/10/20/trois-propositions-pour-sortir-la-france-du-tout-gazole/#comment-17207


BON COURAGE!!!

M. Chambon 23/10/2012


Au nom de la justice sociale, et la suppression de la base forfaitaire pour les emplois à domicile, vous allez détruire de nombreux emplois. La réduction de 8 pts sur les charges que vous
proposez n'y changera rien. Cela fera simplement plaisir à la FEPEM avec qui vous avez fait cet accord.En supprimant le forfait, de nombreux emplois rémunérés au dessus du SMIC (maitien à
domicile, garde d'enfants, intervenants aide scolaire, ...) ne pourront continuer à exister. Ils repasseront sur le marché au noir ou au gris.


Cette suppression du forfait n'est en rien économique ou juste socialement, et vous le savez, elle est dogmatique. Malheureusement lorsque cela se confirmera il sera trop tard pour les salariés,
les associations, les entreprises et nos concitoyens privés de services déclarés.


Vous êtes au courant des conséquences de cette Loi, louable à priori, mais absurde et injuste dans ses conséquences. Les salariés qui retourneront aux minima sociaux au cours du 1er trimestre
2013 sauront qui aller voir et sur ce coup là ce n'est certainement pas du fait de Monsieur Mittal, mais bien de l'Etat.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog